Le procédé Pyrowatts permet de traiter tous les produits comprenant de la matière organique qu’ils soient issus de la biomasse et donc considérés comme énergie renouvelable, ou bien d’origine fossile, pour autant que l’humidité soit inférieure à 50%.

dechets2

Quelques exemples non limitatifs de produits biomasse ou non :

valorisation

LE SAVIEZ-VOUS ?

La France souhaite réduire la mise en décharge des déchets de 30% en 2020 et de 50% en 2025 par rapport à 2010. Ceci nécessitera une forte augmentation du tri des déchets… et donc beaucoup plus de refus de tri ! Ces refus de tri contiennent par exemple de nombreux petits bouts de plastique souillés et mélangés, les rendant inaptes au recyclage… Ce sont pour autant de très bons combustibles dont on peut faire des Combustibles Solides de Récupération (CSR). Ceux-ci sont également très peu denses (poids au m3), et leur transport devient vite très onéreux.

L’ADEME estime que, même avec des hypothèses ambitieuses de recyclage, environ 2,5 millions de tonnes de « Combustibles Solides de Récupération (CSR)  devraient être produites annuellement à l’horizon 2025. Le seul exutoire possible aujourd’hui est l’utilisation en cimenteries pour environ 150 000 tonnes par an… après beaucoup de kilomètres (moins de 35 cimenteries en France, qui ne fonctionnent par ailleurs pas toute l’année). Ces combustibles sont parfaitement adaptés au Pyrowatts dans le cadre d’une utilisation en adéquation avec les besoins énergétiques locaux.